Révélation et révélations

L'église appelle révélation certaines vérités que dieu aurait enseignées aux hommes par inspiration. C'est sur la révélation que se fondent toutes les religions. La religion catholique se réclame de trois révélations successives : l'une ayant Dieu pour auteur, a été donnée aux patriarches et à nos premiers parents; une autre ayant également dieu pour auteur, a été communiquée à Moïse; enfin la troisième a été directement enseignée par la divinité elle-même incarnée et matérialisée.

 

Le spiritisme a rompu avec cette définition. En ce qui concerne son enseignement la révélation spirite n'a pas Dieu pour auteur immédiat, elle se fonde simplement sur des déduction tirées de l'observation du monde invisible et elle n'implique aucune abdication de la raison par un acte de foi.

 

Si une communication est jugée mauvaise on n'en tient aucun compte et cela n'a pas de conséquence.

Mais, il y a encore une autre catégorie de révélations reconnue par l'église, qu'elle attribue à l'inspiration de Dieu agissant personnellement sur les organes des saints, ce sont les révélations privées et, à celles-ci, les communications spirites ressemblent beaucoup.

 

Tous les théologiens reconnaissent que la nature humaine est sujette à l'illusion, c'est pourquoi ils examinent les révélations privées et ils les condamnent s'ils y découvrent quelque chose qui s'accorde mal avec leurs articles de foi; tandis que les spirites les condamnent si elles si elles s'accordent mal avec la raison.

 

Toutes ces manifestations se reproduisent sous la même forme et elles ont le même objet.

 

Il sera donc intéressant de les rapprocher et de les comparer, cela nous sera d'autant plus facile que beaucoup de ces révélations ont été écrites et approuvées par l'église et ce qui nous frappe tout d'abord c'est la parfaite similitude des phénomènes dans leur modalité.

 

Les pieux historiens appellent révélation un simple fait de clairvoyance ou de télépathie. Ils disent, par exemple que Saint-Séverin connut la mort Saint-Martin par révélation, que Saint Grégoire vit à distance le martyr de Saint-Troade par révélation. Etc.

 

C'est encore par révélation qu'un saint annonce un tremblement de terre ou qu'il annonce le jour et l'heure de sa mort. Ces phénomènes se retrouvent dans la littérature spirite aussi souvent que dans la vie des saints. Ils ont pour eux l'avantage d'un meilleur contrôle.

Par révélation privée, il faut entendre toute information parvenue à l'individu par des voies sensorielles encore peu connues et extérieurement manifestées.

 

Nous les jugeons d'après leur contenu et la comparaison est souvent à l'avantage de la révélation spirite.

Saint-Thomas nous dit que les hommes doués d'un esprit prophétique ont existé de tous les temps et cela, non seulement pour éclairer la doctrine, mais aussi pour la direction des affaires humaines.

 

Dans les actes des apôtres nous voyons un prophète nommé Agaous se servir de la ceinture de Paul pour lui prédire l'avenir puis, mimant la scène qui se révèle à lui, se lier les pieds en disant : "l'homme à qui appartient cette ceinture sera lié par les juifs et livre aux mains des gentils ".

 

Mais, si nous voulons faire une comparaison des révélations privées attribuées aux saints avec celles qu'on retrouve dans les communications spirites, il nous faut choisir parmi celles qui sont approuvées par L'église, non que l'église nous oblige d'y croire, mais elle nous les recommande comme les plus sérieuses et les plus édifiantes. Ce sont celles de Sainte-Hildegarde, de Sainte-Gertrude, de Sainte Brigitte, de Catherine de Sienne, de Marie d'Agreda, de la bienheureuse Marguerite Marie Alacoque. Etc. Voici ce qu'on peut lire dans les révélations de Sainte Gertrude : "le fils de dieu se penchant tout a coup vers elle, comme un doux amant, et donnant a son âme le plus suave baiser, lui dit un second sanctus : à ce sanctus qui est adressé à ma personne, reçois en ce baiser toute la sainteté de ma divinité et de mon humanité, afin qu'elle te serve d'une préparation suffisante pour t'approcher de la communion ".

 

Le premier dimanche qui suivit, comme elle remerciait dieu de cette faveur, voila que le fils de Dieu, plus beau que des milliers d'ange, comme s'il eût été fier d'elle, la prit entre ses bras et la présenta à Dieu le Père dans cette perfection de sainteté qu'il lui avait donnée. Et, le Père se complut tellement en cette âme, ainsi présentée par son fils unique, que, ne pouvant en quelque sorte se retenir, il lui donna ainsi que le Saint-Esprit, la sainteté que lui attribue son sanctus.

C'est pitoyable!

 

Voyons maintenant ce que peut donner la révélation lorsqu'elle a pour but de diriger l'action humaine. L'abbé RIBET (tome II, p 329), nous dit que le culte du Sacré-Cœur est né des manifestations admirables du sauveur à la bienheureuse Marguerite Marie.

 

Voyons cette manifestation admirable : voici, dit la sainte, les paroles que j'entendis sur ce sujet : fais savoir au fils aîné de mon Sacré-Cœur, parlant de notre roi (Louis XIV) que comme sa naissance temporelle a été obtenue par la dévotion aux mérites de ma saint enfance, de même il obtiendra sa naissance de grâce et de gloire éternelle par la consécration qu'il fera de lui-même à mon cœur adorable, qui veut triompher du sien, et, par son entremise, de celui des grands de la terre. Il veut  régner dans son palais, être peint dans ses étendards et gravé dans ses armes pour les rendre victorieuses de tous ses ennemis en abattant à ses pieds ces têtes orgueilleuses et superbes, pour le rendre triomphant de tous les ennemis de la Sainte église.

 

 

 

 

 

 



Les réactions

Avatar Philippe Boucly

oui, certes nous sommes aidés, mais ou est le problème ?
tout est relié dans l'univers et quand l'inspiration est présente c'est que nous sommes connectés...

Le 22-10-2014 à 17:05:39

Avatar jean-pierre betry

"Le spiritisme a rompu avec cette définition" C'est ce terme qui m'a fait craindre, que vous sous-estimiez, la médiumnité par inspiration, alors que c'est certainement la plus commune et la plus courante des médiumnités, idées parfois que l'on confond avec les siennes.

Jean-Pierre

Le 23-10-2014 à 10:56:27

Avatar Philippe Boucly

je ne sous-estime rien du tout, il n'est pas non plus réaliste que croire que l'on peut tout cadrer, expliquer avec certitude absolu, tout ce qui a trait à nos possibilités suivant notre évolution

Le 23-10-2014 à 14:11:25

Réagir


CAPTCHA