La Loi d'Amour

L'amour résume la doctrine de Jésus toute entière, car c'est le sentiment par excellence, et les sentiments sont les instincts élevés à la hauteur du  progrès accompli. À son point de départ, l'homme n'a que des instincts; plus avancé et corrompu, il n'a que des sensations; mais instruit et purifie, il a des sentiments, c'est l'amour, non l'amour dans le sens vulgaire du mot, mais ce soleil intérieur qui condense et réunit en son ardent foyer toutes les aspirations et toutes les révélations surhumaines. La loi  d'amour remplace la personnalité par la fusion des êtres; elle anéantit les misères sociales.

 

Heureux celui qui, dépassant son humanité, aime d'un large amour ses frères en douleur! Heureux celui qui aime, car il ne connaît ni la détresse de l'âme, ni celle du corps, ses pieds sont légers, et il vit transporté hors de lui même.

Lorsque jésus eut prononcé ce mot divin d'amour, ce mot fit tressaillir les peuples, et les martyrs, ivres d'espérance, descendirent dans le cirque. Le spiritisme, à son tour vient prononcer un second mot dans l'alphabet divin, soyez attentifs car ce mot soulève la pierre des tombeaux vides, et, la réincarnation, triomphant de la mort, révéla à l'homme ébloui, son patrimoine intellectuel; ce n'est plus aux supplices qu'elle conduit, mais à la conquête de son être, élève et transfigure le sang à racheter l'esprit et l'esprit doit aujourd'hui racheter l'homme de la matière.

 

J'ai dit qu'à son début l'homme n'a que des instincts; celui donc en qui les instincts dominent est plus prêt du point de départ que du but. Pour avancer vers le but, il faut vaincre les instincts au profit des sentiments?

C'est-à-dire perfectionner ceux-ci en étouffant les germes latents de la matière. Les instincts sont la germination et les embryons du sentiment; ils portent avec eux le progrès, comme le gland recèle le chêne, et les êtres moins avancés sont ceux qui, ne se dépouillant que peu à peu de leur chrysalide, demeurent asservis à leurs instincts. L'esprit doit être cultivé comme un champ. Toute la richesse future dépend du labour présent, et plus que des biens terrestres, il vous apportera la glorieuse  élévation.

C'est alors que, comprenant la loi d'amour qui unit tous les êtres, vous y chercherez les suaves jouissances de l âme qui sont le prélude des joies célestes.

Lazare; paris, 1862

 

 

 

 

 



Les réactions

Avatar kisito nkouka

je suis vraiment ravi de cette notion aussi importante que je viens d'acquerir

Le 28-11-2014 à 08:59:20

Réagir


CAPTCHA